IRCAM, Paris

12/06/2013, table ronde aux rencontres interdisciplinaires de l’IRCAM “Répliques Art-Science” : Postérité, devenir, oubli : l’œuvre du numérique. Avec Nicolas Bourriaud, Christophe Bruno, Jean-Baptiste Clais, Radu Mihaileanu.

Rencontres organisées par l’Ircam-Centre Pompidou et la Sacem. Avec le soutien du département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie (DREST) du ministère de la Culture et de la Communication et de l’université Pierre et Marie Curie

DEAF Festival 2012

Conference at DEAF Festival 2012, Rotterdam

IT’S THE CRISIS, STUPID!, MAY 17

The panel will focus on the past, present and future of art in relation to a broken economy and a crisis that deeply affects the production of art. How can art take place under these conditions? What can it tell us about the crisis? Does the crisis present new opportunities for some of artists to achieve more autonomy? Which alternative business models are emerging?

Speakers & respondents include Vicente Matallana, Giorgios Papadopoulus, Tatiana Bazzichelli, Saul Albert, Christian Ulrik Andersen, Geoff Cox, Søren Pold and Christophe Bruno.

Organised by LaAgencia and DARC, Aarhus University.

Conférence de lancement Form@ts, Jeu de Paume

Mercredi 11 avril 2012, 19h à l’auditorium du Jeu de Paume : “Import-Export”, conférence autour de l’exposition en ligne “Form@ts”.

Cette conférence aborde la question de l’émergence, l’obsolescence et l’import-export des formes artistiques, dans le contexte d’Internet.
Sur le réseau, croisements, hybridations, réappropriations, se succèdent à un rythme effréné. Les dispositifs contemporains d’hyper-surveillance permettent-ils de suivre à la trace les formes artistiques en devenir, de prédire leurs cycles, leurs oscillations entre utopie et dystopie ? Ou, au contraire, l’écosystème virtuel de ces formats est-il intrinsèquement instable et imprévisible ?

Avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Chrystelle Desbordes, historienne de l’art et critique d’art, Samuel Tronçon, philosophe et Sonia Marques et Etienne Cliquet, enseignants et artistes à l’initiative du projet collectif Magic Ring.

11 avril 2012, 19h à l’auditorium du Jeu de Paume, 1 place de la Concorde, Paris

http://espacevirtuel.jeudepaume.org/formts-2-1388/

BNF : Détournements Web 2.0 : Google, Facebook et Cie

Dec. 1, 2011, 10h-18h, Bibliothèque Nationale de France : Journée d’étude Détournements Web 2.0 : Google, Facebook et Cie (Entrée libre). Organisé par Marie Saladin et Christophe Bruno.

Petit auditorium Hall Est, Quai François Mauriac, Paris 13

Art contemporain, mutations technologiques et réseaux sociaux : comment les artistes fabriquent-ils des détournements du Web 2.0 sur Google, Facebook et Cie ? La mondialisation des réseaux sociaux et des moteurs de recherche a donné naissance à un art subversif. Les artistes se sont emparés des outils proposés aux internautes afin de créer des oeuvres à la fois imaginatives et critiques. Ils posent des questions artistiques et politiques s’adressant à tous.

Comment le web est-il utilisé par les artistes pour élaborer de nouvelles écritures esthétiques ? Quelles propositions artistiques engagées se créent sur le réseau aujourd’hui ?

Proposition d’un panorama d’un art en réseau réalisé au moyen du « hack » sur les différents réseaux sociaux contemporains.

Artistes et critiques d’art se réuniront autour de ces questions afin de faire découvrir ou mieux connaître ces oeuvres via Internet. L’enjeu de cette présentation est de donner la parole à ces créateurs du Web 2.0.

Les effets McLuhan, Ecole d’Art d’Aix-en-Provence

Talk at the Ecole d’Art d’Aix-en-Provence : les Effets McLuhan

Du 2 au 4 novembre à Aix-en-Provence : à l’occasion du centenaire de Marshall McLuhan (1911-1980), philosophe, sociologue, professeur de littérature anglaise et théoricien de la communication canadien, parmi les nombreuses manifestations qui ponctuent l’année tout autour du monde, voici trois journées de rencontres, débats, conférences, lectures, projections, installations, œuvres en réseau… consacrées à sa pensée et à ses écrits.

Une proposition d’Alphabetville – Coproduction : Alphabetville, Ecole supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, ZINC – Avec la collaboration de : Iméra, Leonardo/Olats, Selfworld, INA Méditerranée et de la librairie Vents du Sud, Seconde Nature et la Cité du Livre

Jeu de Paume : Conférence Side Effects 3

21 sept. 2011 : Conférence de lancement de l’exposition Blow-up. À quel point l’univers de l’information est-il contrôlé ? Quels en sont les modes d’accès, les stratégies d’appropriation ? Cet espace-temps fictionnel au coeur de l’actualité a-t-il pris le pas sur le réel ? Autant de questions que « Blow-up » tente de poser.

Ecouter l’enregistrement de la conférence

À l’occasion de l’ouverture de cette exposition collective, le Jeu de Paume vous convie à une conférence avec les commissaires, Christophe Bruno et Daniele Balit, et les artistes, Jean-Baptiste Bayle et Didier Courbot, qui présenteront chacun le projet qu’ils ont conçu spécifiquement pour « Blow-up ».

exposition uniquement en ligne à partir du 21 septembre sur

http://espacevirtuel.jeudepaume.org

Jeu de Paume : Conférence Side Effects 2

Vendredi 10 juin 2011 au Jeu de Paume : “On ne meurt que deux fois”, rencontre dans le cadre de l’exposition Side Effects 1 / Identités précaires, avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Heath Bunting, artiste, Geoff Cox, chercheur, artiste et commissaire d’exposition et Milad Doueihi, théoricien des religions.

Listen to the audio recording

Cette conférence est consacrée aux questions de l’immolation virtuelle et aux nouvelles formes d’activisme issues du réseau. Ces formes artistiques, fortement politisées sur le réseau, sont-elles exportables du World Wide Web vers le monde dit réel ? Inversement, les évènements géopolitiques récents et le rôle qu’ont joué les dispositifs comme Facebook, Twitter ou Google transforment-ils notre perception du monde dit virtuel ?

Jeu de Paume : Conférence Side Effects 1

1er avril 2011 au Jeu de Paume : “Confusion Identitaire“, rencontre dans le cadre de l’exposition Side Effects 1 / Identités précaires : avec Christophe Bruno, commissaire de l’exposition, Emmanuel Guez, philosophe et chef de projet à La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle de Villeneuve-lès-Avignon, Inès Sapin, critique d’art, et Cornelia Sollfrank, artiste.

Listen to the audio recording

Cette conférence est consacrée aux phénomènes d’instabilité et de confusion identitaire dans le contexte du réseau Internet. À l’heure où l’information mondiale se heurte aux paradoxes de la transparence et du secret d’État, se développe une véritable industrie de l’identité : surveillance et traçabilité des flux d’informations, gestion des stocks narcissiques dans les réseaux sociaux, procréation artistique assistée, reformatage des idéologies et des identifications collectives… Ces nouveaux modes de normativité sont mis en question par des stratégies de brouillage des genres et du genre, d’affaiblissement des formes, et autres performances à la limite du discernable.

Format X, le Centquatre, Paris

Presentation of our work in progress with Samuel Tronçon, at the 104, during the workshop Format x, organized by David Zerbib and Thierry Mouillé (Laboratoire Acte Archive Concept, Ecole d’Art d’Annecy). The project we presented deals with import-export between .art and .logic.

Participants : Grégoire Bergeret, Christophe Bruno, Alexandre Costanzo, Remi Dal Negro, André Fortino, Bastien Gallet, Thomas Jeames, Laurent Jeanpierre, Charlie Jeffery, Christophe Kihm, Franck Leibovici, Boyan Manchev, Thierry Mouillé, David-Olivier Lartigaud, Fabrice Pichat, Olivier Quintyn, Lionel Renk, Stéphane Sauzedde, Samuel Tronçon, Sarah Trouche, Linda Sanchez, David Zerbib.

Talk at WJ-Spots #1, Paris

I’m invited by A. Roquigny, A. Laforet and I. Arvers, to WJ-Spots: «15 years of artistic creation on the internet». Artists, critics, thinkers, inventors, researchers, curators, organizers and producers of cultural events are invited to trace the history of the internet. Through an artistic angle they comment and analyse how Internet has been taken over as a space of creation from its beginning until now. Watch the videos.

WJ-SPOTS #1 is programmed within the framework of two digital events : Futur en Seine and Les Immatérielles taking place in Paris on May 27th & 28th 2009 respectively.

Ciren – Ensad / Paris 8

Presentation of my work at Ciren, Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs / Paris VIII, 31 rue d’Ulm. Invited by Nicolas Thély, Paris I.

L’« Observatoire des nouveaux médias » est un cycle de conférences organisé par l’École nationale supérieure des arts décoratifs (Cycle supérieur de recherche création et innovation) et l’Université Paris 8 (Master « Art contemporain et nouveaux médias » et équipe de recherche « Esthétique des nouveaux médias »).

Talk at the Centre Pompidou

May 26, 2007: talk about my work at the WebFlashFestival – Expérimentations, Beaubourg Centre Pompidou.

L’hallucination collective nous conduit-elle vers une privatisation du regard ? Le Web 2.0 est-il un club sado-masochiste ? Qu’est-ce que le “capitalisme sémantique” et quel est le prix d’un mot sur Google ? La colonisation de l’intime va-t-elle sauver le système-monde ?

Le Net Art à l’oeuvre, BNF

Le Net Art à l’oeuvre, journée d’étude à la BNF (Bibliothèque Nationale de France)

Jean-Noël Jeanneney, Daniel Buren (sous réserve), Jean-Paul Fourmentraux, Anne Laforêt, Christophe Bruno, Samuel Bianchini, Agnès de Cayeux, Carlo Giordano, Galerie Numeriscausa, Edouardo Kac, France Lasfargues, Marie Saladin, Xavier Sené, Grégory Miura, Annick Rivoire, François Michaud, Janique Laudouar, Paul Devautour

Aarhus University, Denmark

Seminar and workshop at Aarhus University. Aestetisk Seminar: Global Google-Artist invited at Aarhus. Title: iterature.com, the Web as a global text.

I present several artworks which deal with new language phenomenons on the Web. The understanding of these phenomenons, which arise for instance by subverting global discursive structures like Google, might allow to grasp notions such as “the large scale structure of language”. I will also introduce concepts such as “semantic capitalism”, “taylorisation of discourse” and discuss their implications in the “Age of Access”.